Sale Temps à l’Hôtel El Royale

Dès les premières images, on comprend que ce métrage ne sera pas un film comme les autres. Tout est fait déjà pour dépayser, nous entraîner dans un autre univers. Autre univers où toutes les règles seront progressivement retournées, les unes après les autres.

sale temps el royale 01En cela, Sale Temps à l’Hôtel El Royale joue magistralement la partie. Il faudra d’abord collecter chaque pièce du puzzle. Un puzzle complexe où ce qui semble s’imbriquer parfaitement n’est pas forcément la solution. Chaque personnage aussi ambiguë et énigmatique soit-il aura un rôle soit déterminant, soit déclencheur d’un effet boule de neige dont on ne peut jamais deviner les conséquences.sale temps el royale 02

C’est sûrement ce qui sauve le film. Car aussi bonne soit cette intrigue aux coïncidences incroyables, le métrage souffre parfois d’un rythme lent et soporifique. Le réalisateur et scénariste puise probablement ses références dans Tarantino sans avoir cette capacité à créer des dialogues de fou alors qu’il ne se passe absolument rien dans la scène. Ici, c’est loin d’être suffisant pour nous empêcher de piquer du nez. L’intrigue, parce qu’on veut absolument savoir ce qui se trame dans cette étrange hôtel à cheval entre deux états, sauve l’ensemble. J’exagère, les acteurs ne sont pas en reste. Mais on veut savoir ! Et à l’instar de la mallette d’un certain Pulp Fiction, nous n’auront pas toutes les réponses. Laissé en rade au milieu du désert, à nous d’extrapoler, de fantasmer un peu sans que cela ne gêne l’intrigue.

sale temps el royale 03Sale Temps à l’Hôtel El Royale n’est pas un film qui se regarde pépère. Il faut être un minimum concerné et éveillé pour l’apprécier. Il n’est pas donné à tout le monde de rentrer dedans mais il est de ces films où l’on ne reste pas passif devant. Les multiples rebondissements surgissent plus ou moins où on ne s’y attend pas mais auront toujours des répercutions surprenantes. Le spectateur doit faire l’effort de comprendre ce qui se passe (pour mieux être berné) et pas attendre bêtement que ce jeu de massacre bascule. Hormis ces lourdeurs (le film aurait été bien plus impressionnant avec 20 minutes de moins au compteur), Sale Temps à l’Hôtel El Royale est une petite claque et ce n’est pas peu dire vu le paysage cinématographique de nos jours.

Publicités

3 commentaires sur “Sale Temps à l’Hôtel El Royale

  1. Eh bien je dois admettre que tu as réussi à éveiller mon intérêt pour ce film que je ne connais pas. Bravo, super article, très bien écrit.
    Je le note sur ma liste de films à voir 🙂
    Au plaisir,
    Desmond

    J'aime

    1. Si j’ai éveillé ton intérêt alors tant mieux parce que c’est compliqué de parler de ce film sans spoiler. C’est frustrant de ne pouvoir réellement parler de toutes ces petites surprises qui font tout le film.
      Merci à toi en tout cas. 😉

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s